Rechercher

La Finlande n’a presque plus de SDF, voici pourquoi

Grâce au plan « Un logement d’abord », la Finlande est le seul pays d’Europe qui parvient à faire baisser le nombre de ses SDF, année après année. Alors qu’il comptait 18 000 personnes sans abri il y a dix ans, le pays scandinave en dénombre moins de 7 000 aujourd’hui.

La Finlande n’abrite que 5,5 millions d’habitants. Mais proportionnellement, ce pays scandinave compte deux fois moins de SDF que la France. Comment est-ce possible ? Depuis 2008, son gouvernement applique le programme « Un logement d’abord ». Il s’articule autour de deux idées fortes : construire des logements sociaux et les réserver en priorité aux SDF.

Selon les dernières statistiques, la Finlande est le seul pays d’Europe à avoir réussi à diminuer le nombre de sans-abri, année après année. De 18 000 SDF il y a dix ans, le pays est passé à moins de 7 000 aujourd’hui, soit 0,14 % de la population. La France recense aujourd’hui 142 000 sans domicile fixe, soit 0,21 % de sa population.

Logements pérennes

Le principe du programme est simple : il consiste à réserver des logements aux personnes vivant dans la rue. L’État finlandais a fait le choix d’abandonner l’hébergement temporaire et le « modèle d’escalier » selon lequel un sans-abri passait d’un niveau de réadaptation sociale à un autre, avec un appartement au plus haut niveau.

Au lieu de cela, la Finlande a choisi de donner des logements aux sans-abri dès le départ, afin de leur permettre de stabiliser leur environnement pour stabiliser leur vie. La plupart des centres d’hébergement d’urgence ont été transformés en logements pérennes. « Au fond, nous avons décidé que nous voulions mettre fin à l’itinérance plutôt que de la gérer », explique Juha Kaakinen, PDG de la Y-Foundation, bailleur social finlandais.

Les SDF se voient offrir une aide sociale les premiers mois pour le loyer. Ils sont accompagnés au quotidien par des auxiliaires de vie qui les orientent pour retrouver un emploi, une santé, le goût de la vie en société, jusqu’à ce qu’ils retrouvent un emploi et leur autonomie.

L’élimination du « sans-abrisme » ne date pas d’hier en Finlande. Ce type de programme est apparu en 1987. Et l’efficacité de ce modèle parle d’elle-même. Pourrait-il être transposé à la France ? C’est ce que suggère la Fondation Abbé Pierre depuis plusieurs années.


27 vues

Association : UN TOÎT POUR ELLES

Identification R.N.A. : W931016764
No de parution : 20170043

© Un ToîT Pour Elles 2017-2019. Tous droits réservés

Siege Social:

2 rue Auguste Renoir, 92160 Antony

logo_massy-91.png
0.png
Logo assas net.jpeg
MELUN-OK.png
Logo-Chamane11.jpg
51-1.png
images.png
  • Facebook
  • Instagram
Logo_HMarket.png